Les rôles des uniformes en cuisine

Hygiène et propreté font partie des maîtres mots dans une cuisine. Pour se faire, les cuisiniers doivent porter des uniformes comprenant de nombreux éléments, comme la veste de cuisine, le pantalon à pied-de-poule, la toque et le tablier. Ces vêtements et accessoires leur permettent de se protéger des salissures, mais également des brûlures tout en respectant les normes d’hygiène.

Les cuisiniers et leur veste de cuisine

Dans un restaurant, les personnes opérant en cuisine portent des tenues de travail. D’emblée, on estime que c’est pour les identifier, mais en fait, leur uniforme a une véritable valeur. En effet, celui-ci sert principalement à les protéger contre les risques identifiés dans la pratique de leur métier, comme les salissures, les brûlures ou les éclaboussures, mais également pour des raisons d’hygiène et de propreté. Des éléments de protection jonchent alors le cuisinier de la tête jusqu’aux pieds. Pour préserver ses cheveux et éviter que quelques mèches tombent dans les préparations, il doit alors porter une coiffe, comme une toque, un filet, une charlotte ou un calot, selon son grade. La veste de cuisine à col droit a pour rôle de protéger les vêtements du cuisinier. Celle-ci s’accompagne d’un tour de cou permettant l’absorption de la sueur et la limitation de l’usure du col. Toute veste devra être fabriquée en coton blanc et pouvoir supporter l’eau de Javel pour la désinfection ainsi qu’un lavage à 90 °C. Voilà les deux éléments essentiels que doit porter un cuisinier professionnel.

Les autres éléments constituant la tenue d’un cuisinier en dehors de la veste de cuisine

Outre la coiffe et la veste de cuisine, les professionnels de l’art culinaire peuvent porter d’autres éléments techniques. Le tablier, qu’il soit avec ou sans bavette les aide à protéger la partie basse de leur corps. Celui-ci est également fabriqué en coton blanc. Le pantalon de cuisine, qui est généralement à pied de poule blanc et bleu, complète l’uniforme tout en lui donnant une touche esthétique. Et pour la protection des pieds, les cuisiniers peuvent opter pour des chaussures de sécurité. Celles-ci devront être en cuir blanc sans lacets et à bout coquet avec des semelles antidérapantes afin d’éviter les chutes, qui peuvent arriver à tout moment à cause des éclaboussures de liquide ou des déchets alimentaires tombés par terre lors de la préparation des plats. Le torchon est également de rigueur, mais doit être utilisé exclusivement pour prendre les plats chauds.


404